Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Coopérer avec sa maladie #1: la maladie n’est pas une identité

Ce tirage correspond à la cette video qui est la première d’une série autour de la gestion des maladies chroniques. Vous trouverez ICI la note d’introduction de cette série.

Ce n’est pas une thérapie, c’est un petit travail ludique, pour soi, en parallèle de vos soins. J’explique dans la video comment mettre en oeuvre ce tirage. Vous pouvez bien entendu le faire avec un oracle ce qui est peut être plus simple pour celles et ceux non familiariséEs avec les tarots.

Vous pouvez bien entendu me faire part de vos réflexions et vos sentiments face a votre maladie chronique ou face a celle d’unE proche.

Vous pouvez me suivre presque quotidiennement sur instagram @ensuivantlalune ou sur facebook.

A bientôt !

Mina

2 commentaires sur “Coopérer avec sa maladie #1: la maladie n’est pas une identité

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour Mina,
    Je découvre depuis quelques jours ton blog que j’apprécie beaucoup.
    Ton travail autour des maladies chroniques est très très chouette. Je suis concernée, j’ai une maladie auto-immune qui s’est déclenchée pendant la petite enfance et que je me « trimballe » depuis, avec ses hauts et ses bas. Après un gros gros bas il y a 3 ans (énorme crise, état catastrophique), j’ai l’impression que ça a fait sauter une porte (sur moi, le monde, comment je le voyais, ce que je pouvais refouler, mes angoisses, mes mensonges envers moi-même …). D’où un cheminement spirituel assez nouveau et un intérêt pour le tarot que j’avais lâché il y a longtemps.
    Bref, tout ça pour planter un peu le décor, et te dire que je me suis bien retrouvée dans ce que tu disais et les points que tu souhaites aborder : je ne suis pas ma maladie elle ne me defini pas (un putain de truc évident, essentiel, mais pas pour beaucoup de gens et qui me confronte souvent aux rapports/relations avec les « valides »), l’importance de l’estime de soi parce qu’elle a tendance à bien morfler dans ces situations, devoir ‘intégrer la maladie et l’accepter sans qu’elle nous bouffe la vie… et le taxi brousse! Gros éclat de rire, c’est une belle métaphore et très juste. Je me dis souvent que c’est dommage ce moyen de locomotion défectueux qu’on m’a refilé, c’t’arnaque ^^ mais comme tu le dis, la maladie est aussi au fond une enseignante, et même si la leçon nous bouscule parfois violement elle nous fait changer et évoluer.
    En tout cas j’ai l’impression qu’elle nous rend « différent », non pas dans le sens moins bien ou mieux, juste différent. Elle nous place dans un endroit « à part ». C’est difficile à expliquer, et je ne dois pas être très claire, mais c’est mon ressenti depuis l’enfance et le moment où la mienne s’est déclarée. L’impression d’être un peu hors-monde…
    Merci encore pour ton blog, et la belle sagesse qui s’en dégage.

    Une belle soirée à toi,

    Audrey

    J’aime

    1. Merci Audrey de ce témoignage et je suis heureuse de t’avoir fait rire aussi ! Je crois que le spirituel est important dans une maladie, pas seulement le « mystique  » mais pour d’autres personnes ce sera le culturel, le savoir, la découverte, bref, il y a des tas de façon de le stimuler 🙂
      J’espère que les prochains points te plairont aussi.
      🙏

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :