Spirit work : ne vous oubliez pas

J’ai hésité à traiter du sujet en vidéo mais je crois que ce sera mieux par écrit. C’est un sujet sensible dont je parle peu, mais j’ai lu quelque chose qui m’a interrogée et motivée. Le spirit work n’est pas pour tout le monde. Comme le travail de l’ombre. Sans un mental fort vous allez vous perdre. Sans fil d’ariane ce sera un labyrinthe dont vous ne ressortirez pas à la manière de Jack Torrance dans Shining.

QU’EST CE QUE LE SPIRIT WORK

Il existe de nombreuses définitions du spirit work. Presque autant que de spirit workers. D’une façon générale c’est un travail de canalisation de messages d’entités qui seraient sur un plan astral différent: guides spirituels, ancêtres et même dieux. Les révélations mystiques qui ont pu donner lieu à la naissance de religions sont très certainement du spirit work. Autre exemple les dialogues de Gitta Mallasz avec l’ange, que, au passage, j’aime énormément.

Les spirit workers reçoivent des messages ou des missions à réaliser pour ces entités. Elles leur parlent. C’est mon cas. Depuis aussi loin que je me souviens. Je n’y ai longtemps pas attaché d’importance mais ça m’a parfois rendu des services voir sauver la vie. J’ai eu de grandes conversation avec ma gardienne. En grandissant j’ai pratiqué le spiritisme. Une autre forme de spirit work. J’ai fait tourner des tables. Et je n’ai pas fait le rapprochement. En fait j’ai très longtemps cru que c’était le cas de tout le monde. Depuis quelques années j’ai enfin compris et l’utilise pleinement: Le spirit work est la base de mon travail artistique, je ne suis qu’une messagère. On me montre, je mets en forme. Mais comme mon expérience est longue je sais mettre les limites qu’il faut quand il faut.

COMMENT MARCHE LE SPIRIT WORK?

Si je me base sur les traditions ”chamanes ” pour utiliser un mot valise, le spirit work n’est possible qu’après un voyage de l’autre côté. On en garderait une possibilité de passage entre les mondes. Il faudra suiavant les spirit workers utiliser des techniques pour réactiver ce passage: psychotropes, musique etc…

J’ai vécu très tôt cette expérience. Les joies d’une cardiopathie congénitale lourde. Ça crée comme ce qu’on pourrait appeler une backdoor en language informatique. Une porte dérobée et inconnue. On l’utilise pour introduire un cheval de Troie, un logiciel parasite qui permet d’accéder à l’interface infectée.

Et bien en spirit work c’est un peu la même chose. Et c’est pour ça qu’il vaut mieux avoir un pare-feu mis a jour et costaud pour empêcher les intrusions intempestives et aussi celles non sollicitées et dangereuses. Mon pare-feu est excellent. Éprouvé. Les seuls dommages arrivent quand je l’affaiblis pour forcer la communication dans un cas bien particulier qui n’est pas le sujet ici.

Un psychiatre serait horrifié de me lire. Pour lui ce serait le signe d’une tendances à la déréalisation si on le lie au traumatisme quotidien qu’engendre la maladie chronique et potentiellement mortelle, voir une légère tendance au trouble dissociatif, un neurologue pourrait avancer l’épilepsie temporale, le petit mal. Ce que finalement cela pourrait être si on reste très cartésien. Je n’ai jamais investigué en ce sens. D’autant plus que mon système d’irrigation cérébrale fonctionne à l’inverse de la normale (une de mes multiples curiosités anatomiques et systémiques )

Toujours est il que nous pouvons voir et/ou entendre des choses de façon hallucinatoire.

COMMENT CELA PEUT DERAPER ?

Dans les sphère païennes le spirit work est un peu le saint graal du pratiquant.e. La communication avec son guide ou sa/ses divinités. Arriver à canaliser les messages c’est le bonheur ultime de tou.te.s dévot.e.s. Je comprends, c’est merveilleux, comme une grâce accordée. Du moins iels le voient comme ça. Seulement le spirit work, je le rappelle c’est un cheval de troie. C’est Dean Winchester avec Michael enfermé dans son placard, c’est Harry Potter et sa connexion wifi avec Voldemort.

maxresdefault

Alors avant de tenter des trucs que vous regretteriez:

le spirit work doit être compris et assimilé dans tous ses aspects y compris ses aspects psychiatriques et neurologiques. Voici quelques sources pour commencer:

Les Possédés et leur monde, chaine d’anthropologie passionnante. Il faut fouiller un peu.

Talking with spirits étude dans le champ de la psychologie.

Possession et chamanisme, les maitres du désordre, Bertrand Hell, Champs essais

Metamorphose de l’âme et ses symbole, KG Jung, livre de poche

je déconseille fortement l’usage de psychotropes. Les deux ensemble ça peut vous laisser quelqu’un sur le carreau à vie.

travaillez avec des personnes de confiance, et ce n’est pas facile à trouver, des personnes aptes à vous arrêter si vous atteignez vos limites. Des personnes qui vous enseigneront avec calme et structuration à gérer la canalisation. Et qui seront en capacité de vous aiguiller au mieux. En vrai et pas virtuellement . Pour mieux les jauger.

n’interprétez pas tout et n’importe quoi et mettez vous bien dans la tête qu’à AUCUN moment vous ne devez être ou vous sentir en danger. AUCUN, JAMAIS. Ce n’est pas le combat avec l’ange de la Bible. Il n’y a ni mort, ni renaissance dans le spirit work. Sauf celle de votre équilibre mental si votre pare-feu n’est pas au point.

ne le faites pas après un trauma lourd type frôler la mort, agressions, perte d’un être cher. Vous être au mieux sous le choc et votre pare-feu est en mauvais état, au pire en syndrome post traumatique et vous ne ferez que le nourrir pour artificiellement oublier.

écoutez vos ami.e.s si iels vous mettent en garde ou remarquent quelque chose de différent. Probablement vous êtes allé.e trop vite, trop loin. Iels vous trouvent changé.e.  Il est temps de prendre du recul. De réfléchir et non pas de leur en vouloir.

A MÉDITER :

Avant d’entamer quelque chose, ou de le travailler demandez vous si vous en avez réellement besoin? Est ce que votre vie en sera vraiment transformée ?

Est ce que votre guide/divinité / ancêtre aussi dur.e Soit iel vous amènerait à une détresse mentale? A un point de rupture? Non, quel intérêt ? D’avoir un dévot en piteux état ? J’avoue que j’ai un peu de mal a saisir. Si vous êtes choisi.e ce n’est pas pour vous faire subir des épreuves. A la limite quelques tests et des messages peu diplomatiques oui. Mais pas un combat. Ce combat n’est il pas contre vous même en fait ? Pensez y.

Et je vous vois venir, tu ne sais pas, non je ne connais peut être pas vos guides mais la plupart des miens sont chtoniens donc pas réputés pour leur coolitude comme Hekate.

Et si vous ne recevez pas de message? Vous allez abandonner votre ou vos guides ? Vous pouvez les servir sans révélation. L’échange sera différent mais avec tout autant de valeur.

John_Henry_Fuseli_-_The_Nightmare

le cauchemar, Fussli, 1781

CONCLUSION:

Le spirit work est très particulier. Je n’en ai brossé que les grandes lignes. Je conçois tout a fait qu’il soit très attirant dans une pratique spirituelle soutenue et dans une relation forte à un.e guide .

Mais ne vous méprenez pas sur vos interprétations. Gardez toujours à l’esprit que ce qui touche au mental reste un champ d’étude immense à la fois pour les sciences classiques et occultes. Tout n’est pas encore révélé de ce qu’un cerveau est en capacité de faire.

Avancez avec grande prudence. D’un point de vue sciences médicales le spirit work est un symptôme. Du point de vue des sciences occultes, une porte dangereuse qui peut s’ouvrir à n’importe qui y compris des esprits mal intentionnés et ce même si vous y mettez les meilleurs intentions du monde.

Si je vous parle de mon expérience c’est pour vous expliquer que nous ne sommes naturellement pas tou.te.s réceptifs de la même manière, de même que nous ne sommes pas tou.te.s en capacité de nous y accorder avec équilibre. C’est comme beaucoup de choses, une question de nature. Il n’y a ni gloire, ni trompette a le pratiquer comme il n’y a aucune déception a avoir si le canal ne s’ouvre pas ou qu’il est trop difficile de le gérer correctement mentalement. Votre bien-être prime avant tout.

En art brut les visionnaires, ceux dont on peut supposer qu’ils pratiquaient le spirit work, de façon inconsciente et non gérée souvent, n’ont pas toujours eu une vie très facile. Le plus connu est Augustin Lesage, et encore lui s’en sort plutôt bien. Par contre Wölffli, autre peintre visionnaire à fini en asile. Ils sont nombreux dans ce cas là, peu comme Lesage.

2020_NYR_17860_0111_000(adolf_wolfli_maggingen_lembinger_double_sided_1927)

Adolf Wölffli, Maggigen, 1927

Si je dois me baser sur mon expérience le flux de messages est libéré dans la peinture et l’équilibre se fait entre deux alter ego distincts. Chacun a une fonction et chacun a sa main, son style. Ils cohabitent, échangent parfois mais rarement. L’un est réceptif, pas l’autre. Dit comme ça c’est très psychiatrique et c’est probablement la raison pour laquelle je l’évoque vraiment peu. Sauf dans le cadre du milieu artistique ou je sais que ce sera accueilli de façon ouverte.

Je rationalise beaucoup et tout le temps pour garder l’équilibre sans pour autant fermer le canal. Je n’ai jamais pris de psychotropes pour les mêmes raisons par contre la musique, les basses notamment ouvrent le canal largement. En concert même je peux recevoir des messages et autour de moi tout devient différent. Heureusement mon travail constant de rationalisation et de controle fait pare-feu et je ne suis pas submergée. Je sais que si j’arrive au point de rupture et que je laisse l’alter ego réceptif maître je suis mûre pour une bonne thérapie. Alors non, ce n’est pas spécialement un cadeau. Vous pouvez vivre sans, croyez moi. Votre esprit sera bien plus libre et vous pourrez adorez vos guides sans ce poids qui est presque une toxicomanie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :