Bio et philosophie

Je suis Mina Mond et je suis avant tout artiste, mes peintures et dessins empreints de spiritualité sont l’expression de transmissions avec mes guides durant des phases de rêves lucides, le Spirit work ( vous trouverez un article sur le sujet ici)

Je pratique le tarot depuis 30 ans. J’ai été initiée à 16 ans par ma grand-mère avec un jeu de carte tout à fait ordinaire. Je garde précieusement le premier et seul oracle qu’elle s’est offert ainsi que son pendule.

Je suis ce que l’on peut qualifier de païenne, bien que je ne sois pas en complément avec ce qu’englobe ce mot. Je marche dans la voie du druidisme que j’adapte à ma propre pratique qui est ancienne dans ma vie et marquée par ma terre nourrie d’influences diverses. Excepté Santa Muerte pour des raisons personnelles qui restent de l’ordre de l’intime. Mon dieu tutélaire est Kernunnos / Dis Pater/ Esus, le ramuré. Ma déesse tutélaire est Magna Mater sous ses diverses formes mais la plus prégnante est Nerthus.

Depuis fort longtemps je compte aussi dans mon panthéon Hekate. Suivant les saisons je travaille aussi avec Brigantia et plus encore Perchta. Occasionnellement avec beaucoup de divinités différentes qui ont des messages à délivrer, je ne suis d’ailleurs qu’une messagère. Juste une messagère.

Je ne pratique pas le tarot de manière professionnelle. J’estime que c’est un don de ma Grand-mère et de mes guides. Mes lectures sont en général gratuites sauf dans des cadres événementiels.

J’ai, a partir du milieu des années 1990 beaucoup exercé dans les bars, les boites aussi et dans d’autres endroits incongrus. Un excellent entraînement. Par amour du tarot. En 2003 j’ai commencé à ressentir les premier symptômes de l’insuffisance cardiaque qui s’est greffée sur ma cardiopathie congénitale complexe. Je ne peux être appareillée à cause d’un syndrome de la veine cave supérieure. Je vis avec une quasi perpétuelle arythmie. J’ai donc du revoir mon mode de vie. Il est devenu très monacal. Ne sortant plus beaucoup pendant une longue période j’ai peu tiré les cartes. J’ai cependant créer deux tarots auto édités et un tarot érotique gravé sur bois.

Quand j’ai repris la peinture je me suis rendu compte de l’utilisation prégnante des archétypes du tarot. Après un long moment de réflexion j’ai décidé d’ouvrir En Suivant La Lune afin de pratiquer, m’imposer une discipline de travail spirituel et partager mes connaissances.

Alors que je pratique un tarot prédictif je propose à celleux qui me suivent une pratique psychologique, plus accessible. Je me base beaucoup sur les théories Jungiennes que j’ai découvert lors de l’écriture de mon mémoire de maîtrise puis de DEA sur la catharsis et la résilience à travers les ex-votos entre 1996 et 1998. Aujourd’hui un masters je suppose.

PHILOSOPHIE et ETHIQUE

Je propose des exercices que j’accompagne de tutoriels vidéo. Je reste accessible le plus possible aux personnes qui les suivent. Ce n’est pas toujours évident compte tenu de mon métier d’artiste. Ils sont accessibles gratuitement sur Instagram, mon blog et YouTube.

Je ne me rémunère pas grâce à ce travail. Et je rappelle que ce ne sont pas des thérapies mais des exercices de développement personnel par le biais d’un médium accessible, le tarot et/ ou les oracles.

Vous pouvez compléter cette lecture avec cet article

Je parle aussi de paganisme. J’essaye de vulgariser mes connaissances. J’estime que tout à chacun qui se passionne pour le tarot et sa pratique a le droit de bénéficier d’un enseignement accessible et compréhensible. Nous n’avons pas tou.te.s la chance d’avoir pu suivre un cursus universitaire ni d’avoir accès facilement à la culture, ni a une méthodologie de travail.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :